I - "La chance d'avoir du talent ne suffit pas ; il faut encore le talent d'avoir de la chance."

Publié le par Corn-Flakes

Je n'ai plus de talent, se dit-il. Et il reste là, ses mains incapables parcourant le manche, arrachant aux cordes des notes qui ne lui correspondent pas. Ce n'est pas cela qu'il voulait. Il le savait très bien, mais il était incapable d'accomplir les idées qu'il avait en tête. De les confronter à la réalité et d'en composer une de ces mélodies qu'il savait si bien faire autrefois. Autrefois. Quand il avait du talent. Quand la moindre vibration de ses cordes en acier entraînait une note qui correspondait exactement à ses désirs. Et maintenant, il n'était plus capable de rien. Seulement des idées en l'air, avec l'incapacité de les reproduire musicalement. Plus de création. Plus de plaisir. Le vide. Alors, il a fait la seule et unique chose qu'il sache encore faire. Rejouer ses anciens morceaux. Ceux qui lui ont permis de gagner sa vie, et plus encore, d'atteindre la célébrité. Ceux qui ont fait bouger de nombreuses salles de concert. Ou encore, et c'était ce qu'il y avait de plus beau dans la musique, ceux qui avaient accompagnés certaines personnes à des moments précis de leur vie. Il recevait encore des lettres de certaines de ces personnes. Des couples s'unissant au rythme de sa création, lui écrivant pour le remercier, qu'ils étaient tellement heureux et que cette chanson représentait tellement pour eux. Et cela le rendait tellement triste. Car non seulement il était incapable de composer quoique ce soit de nouveau, mais qui plus est, sa vie était morose, solitaire, manquant cruellement d'une personne qu'il n'a jamais eu le bonheur de trouver, ou du moins de la conserver à ses côtés. Une personne qu'il a essayé pendant des années de compenser par des dizaines et des dizaines de groupies. Mais en vain. Là aussi, c'était le vide.

 

Aux yeux des autres, il restait toutefois une rockstar de génie, une célébrité prisée et enviée de tous. Mais de son point de vue, il n'était rien. Il avait perdu ce qui l'animait. Mais personne ne semblait le comprendre. Il en avait parlé, à son producteur, au reste du groupe, et même à ses fans. A ces derniers, il avait osé déclarer officiellement que tout cela était désormais terminé, qu'il ne parvenait plus à faire de musique, qu'il avait perdu son don. Il avait dit que cela l'attristait plus que tout, qu'il était désolé auprès de ces personnes l'écoutant depuis déjà plus de dix ans, mais que cette fois, c'était bel et bien la fin. Sans retour possible. Suite à cela, la maison de disque a sortie un nouveau single, une vieille chanson du groupe qu'ils avaient décidé de mettre de côté, et ce fut un succès monstre. Tout le monde a cru que sa déclaration n'était que du marketing. Une façon de créer le buzz en vu de vendre cette dernière chanson. Dépité, il a abandonné toute idée de rébellion. A quoi bon, se disait-il.

 

La révolte tuée dans l’œuf, il se mit à obéir à son producteur sans discuter aucun de ses ordres. Ainsi, il fit le tour des plateaux télés, annonçant que oui, ce single était le prémisse d'un nouvel album qui allait bientôt paraître. Et que oui, cela allait entraîner une tournée mondiale. Les fans étaient plein de joie, le producteur aussi, quant à lui, non. Les concerts, cela l'ennuyait désormais. Jouer toujours les mêmes chansons devant cette même foule compacte et informe, c'était devenu de la routine. Plus aucun plaisir là encore. Il savait pertinemment que là aussi, seule la création de nouvelles chansons pourrait le tirer de sa situation actuelle. Composer insufflerait un regain d'énergie à sa vie, lui permettrait de renouveler son show, de l'accorder à ses désirs et à ceux de ses fans. De retrouver la situation d'autrefois, quand le groupe sillonnait pour la première fois l'Europe entière et se défonçait à chaque concert pour laisser une trace indélébile dans le souvenirs de leurs spectateurs. Ou encore, ce concert magique, un stade rempli par plus d'une centaine de milliers de personnes pour fêter la fin de la tournée correspondant à ce qui est considéré aujourd'hui comme son meilleur album. C'était sa plus belle période, et cela semblait si loin désormais. Tout juste se demande-t-il si cela a-t-il vraiment existé, peut être que ce n'était qu'un rêve, qu'il n'avait en fait, jamais eu de talent.

Commenter cet article

alaligne 30/06/2011 12:54



Font ch... ces rock stars qui ont des états d'âme après avoir gagné plein de pognon... Elles pourraient faire un effort et reprendre la gratte... OK, je déconne et j'aime ton texte qui parle de
manque d'inspiration et de dépression. Allez un p'tit coup d'amphé et c'est reparti... Lol



New Dawn 21/06/2011 07:18



J'aime bien ton texte bien écrit et qui me fait penser à nombre de chanteurs qui ont mal terminé leur vie,usés par le système...



Corn-Flakes 21/06/2011 15:19



Merci ! Il ne lui reste plus qu'à espérer pouvoir rebondir. :)



fanfan 20/06/2011 15:54



cE DOIT ËTRE STRESSANT  de perdre l'inspiration; cela arrive aux meilleurs .



Corn-Flakes 20/06/2011 16:27



Mais ça permet d'écrire sur le fait de ne plus en avoir. Finalement, ça inspire. :)



emmanuelle grangé 20/06/2011 10:55



tiens donc, je n'avais jamais pensé au talent d'Achille.